Agir sur la polyarthrite par l’alimentation

Mangez des poissons des mers froides (saumon, thon, hareng, maquereau, sardine…) riche en oméga 3. ©DR

Je suis atteinte de polyarthrite rhumatoïde depuis plusieurs années. Des analyses poussées ont été faites cet été après une «crise» de polymyalgie. Est-il possible d’agir sur la polyarthrite par l’alimentation? Ou plutôt, existe-t-il des aliments contre-indiqués?

Sonja Gurtner

Bonjour,

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique est inflammatoire, d’origine auto-immune, qui affecte la totalité de l’organisme. Les articulations les plus atteintes en général sont les pieds et les mains, poignets, chevilles et pieds. Dans le cas de la polyarthrite, il semblerait que les personnes atteintes souffrent d’une hyperperméabilité de l’intestin grêle (Fagiolo et coll. 1989) ou d’une atrophie des villosités intestinales (Gendre et coll. 1982 et O’Farrelly et coll. 1988).

Il semblerait effectivement que certains aliments jouent un rôle dans le processus inflammatoire. Il se peut que vous ayez aussi des intolérances alimentaires. Les aliments le plus souvent retrouvés comme perturbants pour cette maladie sont:

  • le lait et les laitages
  • la viande de bœuf
  • le blé, le seigle, l’orge… les aliments riches en gluten
  • les légumes de la famille des solanacées (tomates, aubergine, poivrons, piments, pommes de terre…)

Un test sanguin serait recommandé pour vous afin de dépister vos éventuelles intolérances alimentaires et vous permettre de savoir quels aliments éliminés.

Dans cette maladie, les acides gras sont également très importants. L’acide arachidonique en particulier est un acide gras qui provient de la viande et des produits laitiers et il amplifie largement le processus inflammatoire! Une alimentation de type végétarien (sans dérivés de lait) apporte des effets bénéfiques sur la diminution de l’inflammation.

Mangez des poissons des mers froides (saumon, thon, hareng, maquereau, sardine…) riche en oméga 3, anti-inflammatoire. Prenez des acides gras polyinsaturés comme compléments nutritionnels, également. Surveillez votre équilibre acido-basique et ne prenez que des huiles de hautes valeurs nutritionnelles (très très important pour vous!) pressées à froid 40°.

Je vous conseille aussi d’agir au niveau intestinal en faisant des lavements ou des hydrothérapies du côlon.

Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *