L’idée de la santé, crée la santé!

stock-photo-11142317-magnetVoici un article très intéressant que je souhaitais partager avec vous. Connaissez vous la « loi de l’attraction » ?

cette loi qui dit  que l’on attire tout ce sur quoi nos pensées se focalisent. Nos bonheurs comme nos malheurs…

Cela peut vous paraitre difficile à entendre et croire, mais la loi de l’attraction dit  en somme “qui se ressemble, s’assemble”, car nos pensées sont faites d’ENERGIE!

Concernant notre santé, cela signifie que nous pouvons décider de nous rendre malades ou de nous soigner par le simple pouvoir de l’esprit.

Cela peut paraître saugrenu, mais en fait , d’une façon générale, la loi d’attraction explique qu’il existe d’autres dimensions à notre univers et que nous n’en tirons pas parti.

Tout le monde a déjà vécu des situations ou il vous arrive tout ce que vous avez demandé ou pensé ! Un problème se résout, une proposition pour un travail arrive par surprise, vous rencontrez une personne que vous n’aviez plus vu depuis longtemps et à qui vous pensiez….

Tout ça, ne veut pas dire , évidemment qu’il ne faut pas être acteur de sa vie et être fataliste!

Voici l’article:

L’IDÉE DE LA SANTÉ CRÉE LA SANTÉ

Cette citation pourrait être le « E = MC² » de la santé, non pas de Einstein mais de Joseph Murphy, célèbre auteur de nombreux ouvrages sur la pensée positive, et qui ajoute malicieusement « COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS ? »….. (Euh, moi bien, très bien !)

Quant à moi, je me contenterai, dans un souci purement pédagogique, d’énoncer la réciproque : « L’idée de la maladie crée la maladie – COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS ? »…… (Euh, bof !)

Pour illustrer la véracité de ce postulat, je vais vous dévoiler quelques études secrètes baptisées « Le secret 40 » qui ont été effectuées dans des camps de prisonniers politiques sous l’égide d’un grand homme diabolique – Staline – sur de la « marchandise humaine » librement consommable :

Trois groupes de personnes ont reçu à boire de l’eau infestée de bactéries du choléra.

  • Le premier groupe n’en a pas été informé – il n’y eut aucun mort
  • Le  second groupe en a ensuite été informé – presque tous sont morts
  • Au  troisième groupe qui en avait d’abord été informé, on a dit ensuite que ce n’était pas vrai – plus de la moitié sont morts.

Beaucoup d’autres expériences aussi brutales ont été réalisées, mais aucun gouvernement ne les a rendues publiques, car ce serait reconnaître qu’il y a participé.

Dans un cadre civil cette fois, une autre étude ancienne a été racontée par un vieux médecin allemand :

On expliqua à des personnes en bonne santé qu’elles avaient des problèmes d’estomac, et que l’on désirait voir cela de plus près. On divisa alors les patients en deux groupes :

Après quelques investigations simples, on déclara au premier groupe que finalement tout allait bien.

Quant au second groupe, on expliqua que l’on avait trouvé quelque chose, mais que cela n’était pas grave et sera facilement traité à l’aide de médicaments. On ajouta qu’ils ne devaient pas s’alarmer si de l’eczéma apparaissait.

Résultats :

Un tiers du premier groupe à qui l’on avait dit que, finalement, ils étaient en bonne santé, tomba malade. Ce tiers était en fait composé de personnes méfiantes qui ne crurent pas les médecins quant à leur bonne santé.

Concernant le second groupe, presque tous eurent l’eczéma promis, et 20% d’entre eux développèrent des tumeurs gastriques allant jusqu’au cancer, et tous sont longtemps restés malades.

Je rappelle que tous étaient au départ en parfaite santé !

Mais retournons dans les annales à la Frankenstein de Sibérie afin de montrer que l’on peut inculquer n’importe quelle maladie à (presque) n’importe qui. Parmi les centaines d’études relevées, l’une a consisté à modifier la composition du sang.

A des  « sujets d’expérience » relativement en bonne santé, on expliqua qu’ils étaient atteints d’une leucémie en phase terminale. On divisa ces pauvres cobayes en deux groupes :

  • Au premier groupe, on expliqua qu’il était trop tard pour un quelconque  traitement.
  • A ceux du second groupe, il fut appliqué des doses létales de radioactivité.
  • Or, ce fut ceux du premier groupe qui moururent en premier….

Oui, on peut être tué simplement avec des mots qui vous injectent un programme de mort. Réfléchissez à ce qu’un médecin fait à son patient quand il lui annonce qu’il a un cancer. Le mot CANCER déclenche automatiquement un concept obsessionnel SOUFFRANCE – MORT qui va dorénavant mobiliser toute l’énergie de la personne pour construire l’issue fatale en fonction de l’intensité du facteur n° 1 : LA PEUR. Retenez bien ceci :

Plus vous avez peur, plus vous construisez la maladie

Toutes les expérimentations « inavouables » confirment ceci :

Les gens agressifs qui n’ont pas peur sont les plus difficiles à tuer avec des mots.

Les plus influençables, les obéissants, sont les plus faciles à rendre malades, mais d’un autre côté, sous des influences positives, ils sont plus faciles à guérir.

Mais ceci nous ramène une fois de plus à la clef magique de la « Loi d’attraction » dont je rappelle le principe :

Chacun de nous génère en permanence, telle une balise radio, de la pensée rayonnante. Ce signal monte percuter la trame morphogénique (sorte de réseau GSM psychique à 100 km autour de la planète) qui le réfléchit amplifié vers vous à la manière d’un radar. Il résulte de cela que chaque pensée entretenue, répétitive, voire obsessionnelle est une commande à l’univers. C’est ainsi que :

– Si vous pensez sans cesse à vos maladies, la trame dans le but de satisfaire votre commande vous renvoie le téléchargement de votre programme amplifié : « encore plus malade, encore plus malade….. »

– Si vous pensez sans cesse à votre tristesse ou à votre solitude, la trame pour vous servir vous renverra : « encore plus de tristesse, encore plus de solitude……. »

– Etc.

C’est un piège infernal dans lequel nous tombons tous plus ou moins lors de nos fragilités, un piège qui nous tire toujours plus vers le fond de nos problèmes.

Alors, le secret est de renverser la vapeur, il le faut absolument pour sortir du trou, même si cela parait difficile, en s’obligeant à penser  en images et même en émotion au moins 2 à 3 fois par jour à SANTE PARFAITE – GUERISON TOTALE– ou BONHEUR DE VIVRE – ABONDANCE – CHANCE……etc.

C’est un bras de fer du positif contre le négatif où l’on refuse de jouer avec les pièges de la vie qui nous sont tendus. Il faut insister le temps qu’il faut en jours ou en semaines, et çà marche toujours !

Si vous prenez acte de ces choses, vous pourrez vraiment piloter votre vie contre vents et marées.

Michel Dogna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *